• A savoir ou à découvrir...

    A savoir ou à découvrir...

    Découvrez notre Chambre d'Hôtes en cliquant sur la photo

  • Un jour que je tondais la pelouse , j'ai remarqué des excroissances rouges sur les feuilles de l'érable

       

    Les phytoptes de l’érable

    Par Pierre-Yves Comtois 

    Source :  Le contrôle bio des ravageurs

    "Les phytoptes sont de minuscules acariens, difficiles à voir à l’oeil nu. Leur alimentation sur le feuillage des érables crée des taches ou des galles qui peuvent devenir spectaculaires. Pourtant, la présence de ces excroissances ne nuit pas à la santé ou au développement des arbres. " ../..

    ...

    "Les phytoptes mesurent environ 0,2 mm. Contrairement aux autres acariens, ils ne possèdent que deux paires de pattes. Les adultes passent l’hiver dans les fissures de l’écorce, sur le tronc et les branches. Au printemps, ils se nourrissent sur les bourgeons et les nouvelles feuilles, ce qui provoque une déformation du limbe. La femelle dépose ses œufs à l’intérieur de ces excroissances et les jeunes nymphes s’y développent. Devenues adultes, elles quittent la galle pour aller s’alimenter un peu plus loin sur la feuille. Plusieurs générations d’acariens se succèdent sur un arbre au cours d’une saison. À partir de la fin du mois de juillet, les phytoptes se mettent en quête d’un endroit pour hiverner." .../...

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    13 commentaires
  • Chers aminautes,  

    Me revoici sur la blogosphère pour vous donner enfin de mes nouvelles.

    Je ne vous ai pas oubliés, et je vous présente mes excuses pour ce silence prolongé...

    Je vous remercie aussi pour les gentils messages que vous m'avez adressés et pour votre fidélité à ce blog...

    Voici donc où j'en suis à présent :

    Petit rappel

    => Plaie nécrosée sur l'épaule droite évoluant depuis au moins 12 ans !

    => Diagnostic (enfin!)  posé en 2015 => carcinome basocellulaire.  Voir article précédent "Mon témoignage"

    Suite et fin de cette "aventure"...dont je me serais bien passée !

    Le 4 mars 2015

    Opération, en ambulatoire, sous anesthésie locale

      

    Je n'ai pas encore vu la cicatrice...je dois garder le pansement occlusif pendant 5 jours...

    Le chirurgien me rassure et me dit qu'il n'y a eu aucun problème pour l'exérèse de la lésion.

    Le 9 mars 2015

    Je peux enlever le pansement...et je découvre la cicatrice 

     

    Elle est propre mais...Wouaw, je ne m'attendais quand même pas à ce qu'elle soit si longue...

    Mais bon, je n'ai plus 20 ans alors ce n'est pas grave du moment qu'il m'a tout enlevé  sarcastic

    Traitement : après chaque douche, étaler crème cicatrisante (pendant 3 mois)

    Le 24 mars 2015

    Visite de contrôle chez le chirurgien

    Voilà, c'est pas trop mal. L'analyse a confirmé le diagnostic du dermatologue.

    La cicatrice s’aplatira avec des massages palpé/roulé quand je mets la crème. 

     

     Je suis guérie ! Mais j'ai eu chaud !!!

    Désormais, contrôle tous les 6 mois à 1 an... de toutes les zones du corps habituellement exposées aux rayons du soleil, avec prédominance au décolleté et au visage.

    Protection solaire maximum, t-shirt et chapeau. Eviter autant que possible l'exposition au soleil. 

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    13 commentaires
  • Ça a commencé comme ça...

    Photos prises en 2003

    Ça peut vous arriver... Ça peut vous arriver...

    2003

    Une toute petite tache rose/rouge sous la clavicule droite.

    Depuis toujours je suis allergique à des tas de choses et notamment au soleil. J'ai une peau très claire et des yeux gris/vert clairs. Je n'ai pas l'habitude de "lézarder sur les plages ou ailleurs", je recherche plus souvent l'ombre.

    Cette "tache" s'estompait puis revenait régulièrement. J'avais l'impression de l'avoir toujours eue.

    Je suis infirmière, plutôt spécialisée en "Soins Intensifs/Urgence". Puis en Médecine du Travail en entreprise.

    Je ne suis pas du genre à m'examiner tous les jours dans le miroir, je ne savais pas ce qu'était cette minuscule tache et je ne m'en préoccupais pas vraiment... puisqu'elle semblait suivre un processus de régression/apparition aléatoire.

    Souvent, mon entourage et même mon médecin traitant me demandaient : "C'est quoi cette tache ?".

    Et moi, je répondais :"Je sais pas, il y a longtemps que je l'ai".

                  

    2007

    Consultation chez une dermatologue pour une dyshidrose plantaire. Je lui demande ce qu'est cette tache et s'il faut y faire quelque chose. Je lui précise que cela fait longtemps que je l'ai remarquée.

    Elle me répond qu'elle ne sait pas et que je peux y mettre la pommade à base de corticoïdes qu'elle m'a prescrite pour les pieds...

    J'en ai mis pendant 3 semaines, sans résultat.

    Ça peut vous arriver...  mon témoignage

    De ce jour 2007 à l'été 2014 j'ai observé que ses disparitions étaient de plus en plus rares et qu'elle semblait s'étendre lentement mais sûrement. Puisque la dermatologue n'avait pas sembler s'inquiéter, j'ai mis ça sur le compte du stress, de la gourmandise (j'aime beaucoup le chocolat) et autre allergies au savon, parfum ...etc. Bref,  toujours aucune idée de ce que c'était...

    Le chirurgien et l'anesthésiste qui m'ont suivie lors de mon opération de l'Hallux Valgus ("oignon" sur le pied) m'ont eux aussi demandé ce que c'était...mais n'ont pas insisté devant ma réponse : "Je ne sais pas, il y a longtemps que je l'ai"...

    Ça peut vous arriver...  mon témoignage

    Octobre 2014

    Elle s'est mise à saigner par intermittence. Mon médecin traitant commence à s'inquiéter et me demande de prendre rendez vous chez un dermatologue de sa connaissance.

    Rendez vous fin janvier 2015 ...

    Entre temps, opération en "urgence" de la vésicule biliaire. Là je me dis que peut être ça va se régler tout seul puisque toujours la même question du corps médical : "C'est quoi ça ?" et moi "J'sais pas"... Était ce finalement ce foie ? 

    Mais je n'arrive pas à faire cicatriser la plaie avec tous les produits que je connais, je demande l'avis de ma pharmacienne. Elle ne sait pas non plus et me vend une pommade cicatrisante.

    Toujours aucun résultat probant. La peau semble moins rouge mais la cicatrisation ne se fait toujours pas !

    Je commence à attendre le RDV chez le dermato avec impatience...

    Janvier 2015

    Photo prise le 22 janvier 2015

    Ça peut vous arriver...

    22 janvier 2015  Rendez vous chez (un autre) dermato => Diagnostic :  "Carcinome basocellulaire"

    Euh, c'est quoi ce truc ? Etant du métier, je savais que "Carcinome" voulais dire Cancer...mais...

    Tout m'est passé par la tête à ce moment là : cancer, peau , métastases ??? chimio, rayons, hôpital ???

    Il me "rassure " très vite : pas d'inquiétude, c'est un cancer de la peau très courant, de plus en plus répandu. Il ne fait pas de métastases, est superficiel et s'opère sous anesthésie locale. Mais c'est sûr, il faut l'enlever, sinon il continuera de s'étendre ! ...

    Il s'étonne qu'aucun professionnel de la santé ne l'aie détecté plus tôt. Ni la dermatologue (celle en 2007), ni mon médecin traitant, ni les chirurgiens, ni les anesthésistes...bref personne !

    L'évolution de ce type de cancer de la peau suit habituellement le même schéma que le mien et aurait donc du être détecté bien avant qu'il en arrive là et nécessite une intervention (par un chirurgien esthétique) qui laissera forcément une plus grande cicatrice. Mais, puisqu'il y a un "mais".... la localisation la plus fréquente de ce type de cancer se situe sur le visage ! On en trouve aussi sur le torse et ailleurs.

    Les professionnels que j'ai rencontrés avaient du louper cette partie du chapitre de leur cours de dermatologie à l'université  ;-(

    J'ai rendez vous avec le chirurgien esthétique début février... je ne sais pas encore quand "l'opération" sera programmée...

    Photos prises le 25 janvier 2015

    Ça peut vous arriver...  mon témoignage Ça peut vous arriver...  mon témoignage

     

     Plus d'infos :

    Ça peut vous arriver...  mon témoignage 

    ..."Les carcinomes cutanés sont les plus fréquents des cancers humains de l'adulte, et sont aussi les plus fréquents des cancers de la peau.... Les carcinomes basocellulaires, sont appelés ainsi parce qu'ils se développent à partir de la couche la plus profonde, encore appelée basale, de l'épiderme..."

    ..."Les carcinomes basocellulaires sont les cancers cutanés les plus répandus et leur fréquence est probablement sous-estimée, car ils ne sont pas déclarés dans les registres qui comptabilisent les cancers. On estime qu'il y a environ 70 à 80 nouveaux cas par tranche de 100 000 habitants repérés par an, soit chaque année environ 40 à   50 000 nouveaux cas pour l'ensemble de la population française."

    Plus d'explications sur ma page :  CARCINOME BASO-CELLULAIRE , que vous trouverez en cliquant sur le lien ou dans la colonne de droite- Rubrique "Carcinome basocellulaire"

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    34 commentaires
  • L'Hermione

    Superbe réussite !

     

    Nos photos, lors d'une visite en 2006

    Superbe réussite !  Superbe réussite !

    Superbe réussite !

    Site de l'Hermione : http://www.hermione.com

    Pour les passionné(e)s, le blog de l'Hermione ICI

     

    Quelques explications trouvées ICI

     

    Superbe réussite !Superbe réussite !Superbe réussite !

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    9 commentaires
  •  Laisser un chien dans une voiture...

    Bébé... ≠ ...chiens...(suite)      Bébé... ≠ ...chiens...(suite)         Bébé... ≠ ...chiens...(suite)

    Bébé... ≠ ...chiens...(suite)

    Que dit la loi ?

    LA RÉPRESSION DES MAUVAIS TRAITEMENTS ENVERS LES ANIMAUX

    "L’infraction de mauvais traitements envers un animal domestique, prévue à l’article R. 654-1 du Code pénal, est punie d’une peine d’amende dont le montant maximum est de 750 euros."...

    "Ont notamment été qualifiés de mauvais traitements :

    - le fait de détenir des chiens dans des conditions inadmissibles d’insalubrité et d’obscurité- le fait de laisser un chien dans une voiture sans aération pendant la canicule- le fait de laisser un chien enfermé dans une voiture stationnée dans un endroit non ombragé, par temps de chaleur ou de soleil- le fait de laisser un chien attaché et muselé par une température caniculaire, dans des conditions telles qu’il était incapable d’atteindre sa gamelle d’eau qui devait       d’ailleurs être à température ambiante- le fait de procéder à du piercing animalier- le fait de laisser un chien enfermé dans un véhicule en plein soleil- le fait de laisser un chien enfermé sur un balcon depuis trois jours "... 

    Article R. 654-1 du Code pénal Hors le cas prévu par l'article 511-1, le fait, sans nécessité, publiquement ou non, d'exercer volontairement des mauvais traitements envers un animal domestique ou apprivoisé ou tenu en captivité est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 4e classe.En cas de condamnation du propriétaire de l'animal ou si le propriétaire est inconnu, le tribunal peut décider de remettre l'animal à une oeuvre de protection animale reconnue d'utilité publique ou déclarée, laquelle pourra librement en disposer.Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie.

    Source : SPA

     

    Bébé... ≠ ...chiens...(suite)Bébé... ≠ ...chiens...(suite)Bébé... ≠ ...chiens...(suite)

    Statut juridique de l'animal : 

    Vers la reconnaissance du caractère d'Etre sensible des animaux domestiques...et sauvages !

    "Le 30 octobre 2014, en deuxième lecture, les députés ont reconnu aux animaux la qualité "d'êtres vivants doués de sensibilité", alors que jusqu'à maintenant le Code civil les considère comme "des biens meubles". Le 03 juin, Le groupe d’études sur la protection des animaux présentait, à l'Assemblée Nationale, une Proposition de loi plus ambitieuse."...

    "Le 15 avril 2014, les médias faisaient largement écho de l’amendement(*) "Glavany", adopté en 1ère lecture par l’Assemblée Nationale lors du vote sur le Projet de loi relatif à la "modernisation et à la simplification du droit et des procédures dans les domaines de la justice et des affaires intérieures"...

    "Le 30 octobre, l'Assemblée nationale a adopté cet amendement, mais la Fondation Brigitte Bardot ne crie pas victoire."...(**)    

    Bébé... ≠ ...chiens...(suite)   Bébé... ≠ ...chiens...(suite)    Bébé... ≠ ...chiens...(suite)

    (*) Alors que le code rural et le code pénal reconnaissent, explicitement ou implicitement, les animaux comme des « êtres vivants et sensibles », ces derniers sont encore considérés par le Code civil comme des « biens meubles » (art. 528) ou des « immeubles par destination » quand ils ont été placés par le propriétaire d’un fonds pour le service et l’exploitation de celui‑ci (art. 524). 

    Cet amendement a pour objet de consacrer l’animal, en tant que tel, dans le code civil afin de mieux concilier sa qualification juridique et sa valeur affective. Pour parvenir à un régime juridique de l’animal cohérent, dans un souci d’harmonisation de nos différents codes et de modernisation du droit, l’amendement donne une définition juridique de l’animal, être vivant et doué de sensibilité, et soumet expressément les animaux au régime juridique des biens corporels en mettant l’accent sur les lois spéciales qui les protègent. Source : Assemblée Nationale

    (**) Il faut aller bien plus loin, réformer le régime juridique de l’animal (sans exclure l’animal sauvage), interdire et sanctionner toute pratique cruelle… La Proposition de loi n°1903 (***), accordant un statut juridique particulier à l’animal, va dans ce sens et elle est soutenue par la Fondation Brigitte Bardot. Source : Fondation Brigitte Bardot

    (***) PROPOSITION DE LOI
    ..."Article 1er
    Le livre II du code civil est ainsi modifié :
    1° Au début de son intitulé sont insérés les mots : « Des animaux, » ;
    2° Avant le titre Ier est inséré un titre préliminaire ainsi rédigé :
    « TITRE PRÉLIMINAIRE
    « DES ANIMAUX
    « Art. 515-14. – Les animaux sont des êtres vivants doués de
    sensibilité. Ils doivent bénéficier de conditions conformes aux impératifs
    biologiques de leur espèce et assurant leur bien-être/bien-traitance."... Source : Assemblée nationale

    Bébé... ≠ ...chiens...(suite)

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    12 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique